mercredi 22 novembre 2017

"Mécaniques du chaos", roman de Daniel RONDEAU, 2017


       Ils ne sont pas si nombreux, les romans français qui traitent de l'histoire actuelle de notre pays. Les américains excellent dans la ruée sur le fait divers qui vient de se dérouler pour en faire une œuvre de fiction, que ce soit pour le digérer ou pour profiter au plus tôt de l'aubaine alors que les chasseurs de prix littéraires français assurent en ressassant les ouvrages sur le périodes "valeurs sûres" : nazisme, années trente ou 14-18.

       Comme l'a très bien noté Clara Dupont-Monod dans sa chronique du 15 novembre dernier dans "Par Jupiter", les auteurs français ont, comme les autres, le gout de la guerre mais ils aiment plutôt revenir sur le passé déjà bien connu que travailler sur le présent.
Ils sont nombreux les romans situant leur action pendant le nazisme en cette rentrée littéraire 2017 . Qu'importe si l'éclairage qu'ils apportent  n'a rien de si nouveau ni si les faits relatés sont déjà bien connus dans le détail, les jurys suivent et donnent des prix. Ainsi en 2017, les prix Goncourt, Femina, et Renaudot situent leur récit autour des années Hitler-Pétain...

Daniel Rondeau voit pourtant publié "Mécaniques du chaos" cette année et il raconte notre histoire récente interprétée par ses personnages et dans les lieux dont on parle régulièrement.

Corbeil, Les Tarterets/ La Grande Borne sont vus  par les yeux d'un vieil homme qui n'y trouve plus sa place, par son fils prodige et prodigue qui va faire son propre choix, par un adolescent qui apprivoise les démons locaux, par un mafioso local qui gouverne les lieux par la terreur et la corruption.

La Syrie historique et actuelle sera décrite par un archéologue qui y retourne trente ans après ses premières fouilles pour participer à un trafic d'antiquités, de même qu'il nous racontera la Tunisie d'aujourd'hui et le massacre de Setif d'hier.

Malte (où l'auteur a eu des fonctions diplomatiques) sera présente pour ses vestiges et pour ses fonctions de plaque tournante et de paradis du secret bancaire...
Nous allons vivre avec ses personnages de tous âge, origine, éducation et, à différents moments, comprendre  l'une ou l'autre, se poser la question de ce que nous ferions à sa place, le regarder faire ou le juger différemment au fil des pages.

Y aura-t-il un revirement? Une fin? Est-il nécessaire de créer du suspense quand l'histoire est elle-même passionnante? L'écriture de Rondeau détaille mais ne se perd pas en futilités et le roman passe bien vite, comme l'année pendant laquelle se déroule l'action. L'Histoire est personnalisée mais les faits et les lieux décrits peuvent se retrouver dans nos souvenirs bien que les infos fabriquent plus d'oubli que de mémoire. "Mécanique du chaos" nous donnent quelques acteurs
pour l’interpréter et fixer dans nos souvenirs ce qui est arrivé à Harry ou Emma, Omar ou Jeannette, les grandes amours qui s'oublient en quelques mois, les idoles dont les statues tombent...

Avis

Un bouquin qui évite quelques poncifs et qui m'a beaucoup plu (en ebook) . On peut le lire comme un thriller de notre actualité. Une fiction qui m'en a plus appris que les magazines d'info.

Remarques :

  1. déja disponible en bibliothèques de prêt 
  2. se trouver un moyen de mémoriser les noms des personnages peut etre utile pour la suite : ils sont presque tous présents dès les premiers chapitres. Habiba, Bruno, Harry, Grimaud, Levent, Emma, Jeannette, Rim, Qui fait la fiche?
  3. En lui attribuant son Grand Prix du Roman 2017, l'Académie Française s'est montrée plus pertinente vis à vis de l'actualité que les "grandes" attributions  de l'année.  
Alain Lacour 2017

Ecouter

 4min.: http://rf.proxycast.org/1367595648349642752/18153-15.11.2017-ITEMA_21495340-6.mp3





Sources :


Sur Babelio :
ISBN : 2246853788    Éditeur : Grasset (16/08/2017)

Résumé :
Tout commence avec une adolescente somalienne, Habiba, rescapée d'un naufrage sur les côtes maltaises. Elle sera, avec Grimaud, archéologue français résidant en Tunisie, et Harry, jeune orphelin d'une banlieue parisienne, l'un des trois fils rouges de cette fresque qui nous conduit en Somalie, en Ethiopie, en Turquie, en Irak, en Lybie, en Algérie, en Egypte et surtout en France ? A Paris, dans le secret des services, Bruno tente d'infiltrer les réseaux terroristes. En Libye, Grimaud feint de s'engager dans un trafic d’œuvres d'arts qui le conduira à Londres. A cinq kilomètres de Paris, arpentant une de nos cités, Harry écoute, regarde, enregistre, et ne rend des comptes qu'à «  Patron M'Bilal  », l'homme qui règne sur tous les trafics. A Kobané, dans le désert brûlant qui borde la Syrie, Levent, en mission pour services secrets turcs, rencontre un haut dignitaire de l'Etat Islamique ? Objectif  : France  ! Des rues d'Istanbul  aux ruines d'une antique cité pillée par des islamistes, de Tunis aux banlieues françaises désertées par la République, Daniel Rondeau noue et dénoue l'écheveau du chaos contemporain où affairisme, politique et religion s'interpénètrent."